JÜRGEN KLOPP


 Bilan

   248

V    153

   54

   41


Nationalité

Arrivée à Liverpool

8 octobre 2015

 Transfert record


Poste

 Coach


Naissance

16 juin

1967



Parcours professionnel antérieur (en tant qu'entraîneur)

Saison Club
2001-2008  Mainz 05
2008-2015 Borussia Dortmund

Palmarès (en tant qu'entraîneur)

Saison Trophée Club
2011-2012 Bundesliga Dortmund
2011-2012 Coupe d'Allemagne Dortmund
2012-2013 Bundesliga Dortmund
2012-2013 Supercoupe d'Allemagne Dortmund
2013-2014 Supercoupe d'Allemagne Dortmund
2018-2019  UEFA Champions League Liverpool
2019-2020 UEFA Supercup Liverpool
2019-2020 FIFA Club World Cup Liverpool

Quelques mots sur Klopp

Klopp arrive à Liverpool alors que la saison 2015-2016 est déjà commencée, suite aux mauvais résultats de Brendan Rodgers. L'Allemand pose ses valises sur les bords de la Mersey avec une solide réputation.

En seulement 7 ans à Dortmund, Klopp a déjà engrangé 2 titres de champion d'Allemagne, une coupe d'Allemagne et une apparition en finale de la Champions League, alors que le club était au plus mal lors de la reprise du coach allemand en 2008.

 

En tant que joueur, Klopp a passé toute sa carrière au FSV Mayence, en seconde division allemande, où il prend sa retraite à l'âge de 34 ans. Bon joueur, il n'aura cependant jamais de sélection avec la Mannschaft. 

"J'avais le niveau pour joueur en cinquième division", a un jour avoué Klopp. "Mais le mental pour jouer en Bundesliga. Résultat ? J'ai joué en seconde division."

Klopp cumule tout de même 300 apparitions en football professionnel, et a toujours été réputé pour son excellente vision du jeu. 

En 2001, il restera à Mayence, mais cette fois-ci en tant qu'entraîneur, moyen idéal d'exprimer son talent. En 2004, il mènera le club pour la première fois de son histoire en Bundesliga. 

En 2008, il reprend le Borussia Dortmund, assez mal en point. Il prend avec lui le jeune Subotic, qu'il avait entraîné à Mayence, ainsi que son adjoint bosnien, Zeljka Buvac. Il se taillera une solide réputation dans ce club, enchaînant les victoires et les trophées. 

En 2014-2015, Klopp prendra une année sabbatique, alors que sa dernière saison à Dortmund fut fortement mitigée : défaite en finale de la Coupe d'Allemagne, 7ème en championnat, élimination sèche en huitièmes de finale de la Champions League face à la Juventus... 

 

Après de nombreuses négociations, il signe finalement à Liverpool en octobre 2015, juste après le licenciement de Rodgers. Attendu par les supporters, Klopp aura le mérite de redonner des tripes aux joueurs, mais les résultats sont au début mitigés, alternant le très bon au moins bon... Il est à noter qu'à nouveau, le tacticien allemand aura amené avec lui son adjoint qui travaille avec lui depuis 2001, le bosnien Zeljka Buvac, surnommé le "Cerveau" pour son sens inné de la tactique.  

Connu pour son côté excentrique et très expressif, Klopp est perçu comme étant l'un des meilleurs entraîneurs du monde du football. Le 6 février 2016, il manquera le match de Premier League face à Sunderland, en raison d'une opération à l'appendicite. Il reviendra à son poste après seulement 48 h de convalescence.

 

Durant sa première saison à la tête de l'équipe, Klopp atteindra deux finales (la Capital One Cup et l'Europa League), mais les perdra toutes les deux.

La saison 2016-2017 commence sur les chapeaux de roue, avec cette éclatante victoire à Arsenal 3-4 lors de la 1ère journée. Klopp en perdra ses lunettes, tombée lors de sa célébration toujours aussi expressive d'un but.

Par la suite, Liverpool réalisera son meilleur début de saison depuis des années, et accrochera la 1ère place du classement le 6 novembre 2016, pour la première fois depuis début 2014.

A la suite d'un mois de janvier 2017 catastrophique, les méthodes de Jürgen Klopp sont déjà remises en question et beaucoup de supporters expriment leur mécontentement.

 

Cependant, 2017/18 a été la saison où Klopp a clairement fait remarquer que Liverpool était de retour sur la grande scène. Si Sadio Mané n'avait pas été sévèrement expulsé lors de la défaite des Reds 1-0 contre Manchester City au stade Etihad (un match qu'ils allaient perdre 5-0), la saison de Premier League aurait peut-être été différente. Les Reds ont finalement terminé à la quatrième place, ce qui leur a permis de se qualifier pour la Ligue des champions lors de la dernière journée, City s'étant enfui avec le titre et un nombre record de points. Cependant, dans la plus grande compétition européenne elle-même, Klopp a mené les Reds à la finale. En phase de groupes, les Reds ont battu le Maribor et le Spartak Moscou de manière écrasante, puis le Porto 5:0 au Portugal en huitièmes de finale aller. Le quart de finale a vu Liverpool faire match nul contre Manchester City, qui a été balayé 3-0 à Anfield au match aller. Au match retour, les Reds étaient menés 1-0 à la mi-temps mais se sont imposés 2-1 et se sont qualifiés pour la demi-finale contre la Roma. Les Reds ont pris une avance de 5-0 à Anfield avant d'être rattrapés par deux buts en fin de match. A Rome, ils s'étaient inclinés 4-2, mais le quatrième but était intervenu dans le temps additionnel, si bien que la qualification pour la finale ne semblait pas remise en question. Malheureusement, à Kiev, les Reds étaient battus 3-1 par le Real Madrid, deux des buts étant dus à d'horribles erreurs de Loris Karius.

 

Klopp avait démontré en 2017/18 sa capacité à rechercher de bons joueurs et à les former pour en faire des grands. La signature de l'arrière gauche Andy Robertson de Hull pour seulement 8 millions de livres sterling était un exemple classique de sa perspicacité. Robertson a été rarement utilisé au cours des trois premiers mois de la saison, mais dans les coulisses de Melwood, on lui a appris la façon de jouer de Klopp. Lorsque l'occasion se présente en raison de la blessure d'Alberto Moreno, Robbo la saisit et à la fin de la saison, il est l'un des meilleurs arrière latéraux d'Europe et devient capitaine de l'Ecosse. Un autre trait de Klopp sur le marché des transferts est de ne pas acheter par panique. Lorsqu'il est apparu clairement à l'été 2017 que Southampton ne vendrait pas le défenseur Virgil Van Dijk, il est resté sur ses positions jusqu'à la prochaine période de transfert, au cours de laquelle un record mondial de 75 millions de livres sterling a été payé pour un défenseur afin d'amener son premier choix au club. Depuis, Van Dijk a plus que remboursé cette somme, se classant deuxième derrière Lionel Messi au Ballon d'Or en 2019.

 

Sous la houlette de Klopp, Anfield est redevenu un chaudron et un lieu où les équipes visiteuses ont peur. L'atmosphère des matches européens est unique et en Premier League, Liverpool est resté invaincu à domicile en 2017/18 et 2018/19. Klopp a un don incroyable pour faire courir tous les joueurs et à effectuer une pression hors norme sur l'adversaire. Des joueurs comme Divock Origi et Xherdan Shaqiri n'ont pas beaucoup de temps de jeu, mais ils ne se plaignent jamais et lorsqu'on les interroge à ce sujet, leur réponse est toujours la même : il s'agit du groupe et de l'équipe, de faire les choses ensemble et non pas individuellement. Melwood est un lieu de travail, mais c'est aussi un lieu de plaisir, comme le montrent les clips diffusés de joueurs qui chantent le bon anniversaire de leurs coéquipiers en plusieurs langues.

 

Avec de nombreux prix individuels, et des trophées qui commencent à s'accumuler, il est maintenant évident que Klopp est l'un des meilleurs entraîneurs du monde, si ce n'est le meilleur, faisant de son équipe probablement la meilleur équipe en exercice.

En janvier 2020, Liverpool est en tête du classement avec plus de quinze points d'avance, et le tacticien allemand pourrait bien être celui qui ramènera le trophée du championnat à Anfield, pour la première fois depuis... 30 ans.